7ème symposium genevois sur le cancer du sein

5 Octobre 2018 

Clinique Générale-Beaulieu · Chemin de Beau-Soleil 20 · CH-1206 Genève

La médecine de précision guérira-t-elle le cancer du sein?

Sinon répondre à cette question, il devient incontournable toutefois d’en poser le cadre. La médecine de précision résulte de la révolution numérique et des grands progrès de la génétique. La numérisation permet l’accumulation, l’analyse et le partage d’une grande quantité de données. Conjuguée à la génétique et son approche biomoléculaire, elles permettent de mieux aborder les défis onco-sénologiques qui nous occupent.

Gynécologues, radiologues et généralistes peuvent d’ores et déjà identifier leurs patientes à risque de cancer du sein et mutations génétiques à l’aide d’algorithmes validés en libre accès sur internet. Ces algorithmes intègrent non seulement des données familiales mais encore personnelles et « glandulaires ». Ils seront probablement améliorés à l’avenir par l’intégration des SNP (Small Nucleotide Polymorphism) ou du «Machine Learning». Nombre de femmes iront d’elles-mêmes chercher ces réponses sur le net.

Selon le risque, un dépistage personnalisé sera parfois considéré suffisant tandis que d’autres fois une prévention par médicament, voire par chirurgie, sera préférée. En cas de risque familial élevé un conseil génétique sera nécessaire. Mais que faire lorsque le test génétique est non informatif (négatif) chez des femmes à risque familial très élevé? Des cabinets médicaux alliant les compétences de cliniciens et généticiens se développeront sans doute pour assister à ces prises en charge exigeantes.

Pour les femmes enceintes présentant une mutation délétère, un diagnostic préimplantatoire est à envisager tandis que pour celles atteintes de cancer et souhaitant préserver leur fertilité, le choix entre une biopsie ovarienne et la vitrification d’ovocyte sera à évaluer.

La médecine personnalisée pour les femmes atteintes de cancer du sein s’envisage à deux niveaux: germinal (constitutionnel), si la patiente est ou non porteuse d’une mutation, et somatique (tumoral). Partant des caractéristiques tumorales, le pathologiste nous dira s’il faudra envisager une recherche constitutionnelle. Il nous dira aussi si les mutations sont passagères ou conductrices et si elles seront actionnables par des traitements ciblés. Parfois la tumeur sera analysée à l’aide de tests génomiques prédisant la réponse au traitement envisagé. À peine certains de ces tests sont-ils dûment validés que les biopsies liquides s’annoncent comme alternative potentielle. Cellules ou DNA circulant (ctDNA) pourront-ils prédire qui des patientes nécessiteront une radio- thérapie ou quelle durée d’hormonothérapie sera à prévoir?

L’oncologue dispose maintenant de plusieurs traitements ciblés; comment les utiliser lorsque la cible est double (récepteurs hormonaux & HER2)? La publication cette année d’une rémission complète par immunothérapie (checkpoint blockade & adoptive transfer of antitumor lymphocytes) chez une patiente métastatique est une avancée impressionnante.

Enfin que reste-t-il à opérer dans le cancer du sein? Et que peut la radiothérapie hyperthermique dans des situations localement avancées ?

Autant de questions qui seront envisagées par des experts de très haut niveau lors de ce prochain symposium, où nous nous réjouissons à l’idée de vous voir nombreux.

Pour le comité scientifique, Dr François Taban

Programme

8h00 8h20 Accueil et enregistrement des participants
8h20 8h25 Bienvenue:  Drs François Taban, Alexandre Bodmer, Magdalena Kohlik,
M. Cédric Alfonso, Directeur de la Clinique Générale-Beaulieu
8h25 8h50 Introduction : Dr François Taban
8h50 9h00 Point de vue d’une patiente : Mme Gabrielle Hagmann
9h00 9h20 Le conseil génétique : PD Dre Sheila Unger
9h20 9h40 Risk Evaluation tools : Dre Marjanka Schmidt *
9h40 9h50 Le pathologiste et le nouveau TNM : Dr Jean-François Egger
9h50 10h10 The pathologist and mutations : Dr Jorge Reis-Filho *
10h10 10h40 What’s left to be operated in breast cancer ? : Prof. Florian Fitzal *
10h40 11h10 Pause café
11h10 11h30 Hyperthermic radiotherapy : Dr Markus Notter *
11h30              11h50 Circulating Tumor cells or DNA better than genomic tests ? : Dr Jorge Reis-Filho *
11h50 12h00 2018 Breaking news in genomic tests (TAILORx) : Dr Alexandre Bodmer
12h00 12h20 Traitement systémique : la précision se complique… : Dr Alexandre Bodmer
12h20 12h40 Prise en charge des patientes à haut risque génétique : Dr Patrick Benusiglio
12h40 13h00 Procréation médicalement assistée et mutations : Prof. Michael Grynberg
13h00 13h20 Dépistage de masse organisé ou dépistage individuel de précision :
lequel choisir ?
13h00      13h10  Le dépistage de masse bien sûr ! Prof. Christine Bouchardy
13h10      13h20  Precision screening of course ! Dre Marjanka Schmidt *
13h20 13h30 Discussion
13h30 13h35 Au revoir !
13h35 14h30 Buffet

* En anglais

Adresse & accès

Clinique Générale-Beaulieu

Chemin de Beau-Soleil 20

CH -1206 Genève

Par autoroute

Sortie Carouge – Direction Champel

Par bus

N° 3 arrêt Crêts-de-Champel

N° 8 arrêt Louis-Aubert

N° 21 arrêt Beau-Soleil (Clinique Générale)

Depuis la gare

Bus 3 direction Crêts-de-Champel

Bus 8 direction Conches Veyrier-Ecole ou

Conches Veyrier-Douane

Workshop 6 Juin 2019